[video] Il guérit le cancer et moi je donne le diabète ! #startupcontest10

11 décembre 2019, pour la 10ème édition du concours Startup Contest, les deux finalistes du Prix Amorçage se sont confrontés aux questions du jury !

Numahealth est une startup de la #HealthTech co-dirigée et co-fondée par Thomas Schmit à La Rochelle dont le slogan est : “Pour vivre en bonne santé… plus longtemps.” Une formidable promesse par un talent sans équivoque !

Pap et Pille est une startup de la #foodtech dont les deux co-fondateurs nous viennent d’Annecy. Le directeur général Abed Tahri qui est monté sur le ring (pendant que son associée tournait une vidéo canon autour de leur expérience sur le ring) a défendu avec humour et talent son gouteux et savoureux biscuit en forme de bille !

Etrange moment où d’un côté on a une belle startup qui se bat pour votre santé et l’autre qui se bat pour votre plaisir, péché mignon qui peut, oui c’est vrai, ne pas joindre l’utile à l’agréable en vous faisant prendre des micro-grammes supplémentaires ^^ bref c’est certainement à consommer avec modération mais nous avons une entière confiance sur la qualité des produits ^^

Bref, revenons à nos m… startupers !! Après s’est être livré à une bataille sans merci pour atteindre la finale, ils se sont confrontés, tous les deux, aux questions du jury !

“Lui il guérit le cancer, et moi je donne le diabète ^^!!”

Qu’avons-nous appris ?

Donial Abidat : Avez-vous pivoté dans votre carrière ou dans le cadre de votre startup ?

Thomas Schmit, Numahealth : “J’ai rencontré des médecins qui soignent d’une autre façon. J’aborde la médecine en respectant la physiologie de l’homme et c’est en tant que patient que je découvert cette façon de procéder. J’ai arrêté ma carrière de médecin et je me suis associé pour créer cette activité entrepreneuriale après mon expérience libérale. “.

Abed Tahri, Pap et Pille : ” Je suis toujours infirmier de nuit et je gère la startup de jour avec ma femme (mon associée). J’ai travaillé avec les enfants qui vivent des problèmes d’obésité. Après notre voyage autour du monde, on a apprit à cuisiner de façon simple. On n’utilise pas de colorant, pas de conservateurs, on crée une gamme healthy sans allergène et sans sucre ajouté. A la base moi je suis cuisinier, ma femme pâtissière, on est revenu à nos premiers amours grâce à cette idée originale.”

Benoit Duchatelet : Quel est votre point commun dans votre parcours de financement ? Quelles sont les passerelles entre vous deux ? Quelle est votre besoin en financement ?

Abed Tahri, Pap et Pille : ” On a vendu notre maison, notre voiture, on croit en notre idée ! Notre projet explose en 3 mois, nous sommes en centrale d’achat avec Franprix, 800 magasins. Le rapport de force s’inverse, on vit un rêve éveillé. Aujourd’hui, en terme de financement, il faut qu’on s’installe, et on recherche 400 000 euros pour recruter des commerciaux et communiquer. On tourne une pub et on a besoin de moyens pour la diffuser.”

Thomas Schmit, Numahealth : “Pour la première question, il existe un bel aphorisme d’Hypocrate qui dit que l’aliment soit ton seul médicament. On part du principe que bien manger c’est aussi avoir un terrain métabolique sain et pour pouvoir guérir c’est un outil qui est hyper important. Orientons-nous vers de la healthy food et de la sensibilisation, car c’est important que le patient soit acteur de sa santé. Pour la seconde question, nous avons déjà levé 400 000 euros en love money, on est à six semaines du lancement sur le marché, on recherche 400 000 euros, on a déposé un financement à la BPI pour doubler le financement des business angels. Nous avons déjà 4 salariés à temps plein, le président de la boite c’est l’ancien DG du laboratoire Merck qui a bien compris que la chimie ne peut pas tout soigner et qu’il faut aller vers le prédictif et le préventif. Nous avons besoin d’argent pour aller sur le marché, pour financer nos visites médicales et aller voir les médecins en cabinet. Nous avons déjà 50 médecins généralistes ambassadeurs et notre marché en concerne 50000 en France avant d’aller en Europe (Allemagne pour débuter) et pour aller plus loin dans le monde.”.

Le jury a vraiment été partagé !!! 4 voix pour Pap et Pille et 3 voix pour Numahealth !

Les deux startups méritent leur place en finale, il ne faut qu’un vainqueur et notre jury à choisi les biscuits face à la santé, mais ce n’est que reculer pour mieux sauter pour Thomas Schmit qui est un excellent vice-champion du prix Amorçage du Startup Contest 2019 !

Félicitations à vous deux !

et, leo nec id facilisis ut libero eleifend commodo ultricies ipsum